Sans liberté syndicale, Pas d’Etat de Droit

Au terme de la manifestation contre la loi travail du 20 avril et après avoir empêché la tenue d’une AG, profitant de l’état d’urgence, les forces de police ont saccagé le local de la CNT et mis en garde à vue deux manifestants. La porte du local syndical a été forcée à coup de bélier.
Durant la manifestation plusieurs passant-e-s, dont des enfants, ont meme subi cette répression aveugle et sans but en recevant des gaz lacrymogènes.
Par cette agression autoritaire ce sont les libertés fondamentales et syndicales qui sont ouvertement bafouées. Cela s’inscrit dans la répression policière contre le mouvement social partout en France et Nuit Debout.
Nuit Debout affirme sa solidarité avec le syndicat CNT et les mouvements populaires, étudiants ou lycéens en lutte actuellement.
Nous appelons à la libération immédiate des manifestant-e-s en garde à vue et l’arrêt de toute poursuite.
STOP à l’état policier et levée immédiate de l’état d’urgence.

2 réflexions sur “Sans liberté syndicale, Pas d’Etat de Droit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s